Ouragan

Noirceur afrodisiaque aux Antilles dépressives

Noirceur afrodisiaque
Aux Antilles dépressives
Enfer paradisiaque
De pluies all inclusive

Dans les cases interlopes
De ma mémoire taxi
Son regard de cyclope
A grillé mes circuits

C’est l’effroi du blackout
Qui me souffle à l’ennui
Ma vision s’acclimate
À ses nuances de gris

Nyctalope mutant
Dans les stations-service
Je défie l’ouragan
Sur ma génératrice

Au milieu des paumés
Qui siphonnent les octanes
Tu reviens m’envaper
D’amour en jerrican

Ta bouche est un néon
Clignotant dans la nuit
Tu éructes mon nom
Par ici la sortie

La béance des cieux
Où s’engouffrent nos âmes
De naufragés anxieux
Sans futur au programme

Je veux quitter l’asphalte
Éventré de ma rue
Que la décrue exalte
Dans sa chair vive et nue

Les cargos militaires
Déversent des rafales
D’amertume étrangère
À saveur tropicale

Je tiens moins au bonheur
Qu’au désir de te suivre
Et de percer le coeur
Du tourbillon de vivre

© Emmanuel Fritsch 2018 [première année de présentation au public]. Tous les droits d’auteur de ce texte sont réservés. Sauf autorisation, toute utilisation de celui-ci autre que la consultation individuelle et privée est interdite.


Photo : Yucatán, Golfe du Mexique © Emmanuel Fritsch – mars 2013

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :