Tu fais si bien l’amour au téléphone

Vous avez demandé l'amour ? Ne quittez pas.

Je t’attends depuis tellement
longtemps que j’ai des toiles
d’araignées sous les bras
et même un peu plus bas.

Si la parole est d’argent,
ta voix en est l’étoile.
La bouche du volcan
dans le lit du torrent.

Tu fais vraiment la cour
comme personne.
Tu fais si bien l’amour
au téléphone.

Tu me glisses des mots crus
tout cuits dans mon oreille.
Qui font monter la crue,
dilater mon soleil.

Et maudite soit la nuit si
tu manques à mon réveil !
Je snooze ma vessie,
lanterne ma groseille.

Tu fais vraiment la cour
comme personne.
Tu fais si bien l’amour
au téléphone.

Je t’ai dit et en même temps
j’aurais mieux fait d’me taire.
L’amour est un océan
de peine et de misère.

Tu vis dans une galaxie
dans un autre univers.
Si je suis ton love n’y
forme pas ton cratère.

Tu fais vraiment la cour
comme personne.
Tu fais si bien l’amour
au téléphone.

© Emmanuel Fritsch 2019 [première année de présentation au public]. Tous les droits d’auteur de ce texte sont réservés. Sauf autorisation, toute utilisation de celui-ci autre que la consultation individuelle et privée est interdite.


Photo : libre de droit (Pixabay.com)

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :