La porte était grande ouverte

Quand t'es entrée dans ma vie, quand t'es sortie de ma vie...

La porte était grande ouverte
La porte de la salle de bain
Cherchant ta silhouette
La chute de tes reins
Mais je ne trouve rien
Qu’un cul de cigarette
Sur le rebord du bain

La porte était grande ouverte
La porte du jardin
Cherchant l’herbe plus verte
Du côté du voisin
Mais je ne trouve rien
Qu’un brin de ciboulette
Dans l’oreille d’un nain

Quand t’es entrée dans ma vie
Quand t’es sortie de ma vie
La porte était grande ouverte

Quand tu m’as pris pour le bon
Quand t’es partie pour de bon
La porte était grande ouverte

Si tu reviens
Si tu veux bien
Passer par la fenêtre

La porte était grande ouverte
La porte de la chambre
Cherchant sous la couverte
Ton joli dos qui se cambre
Mais je ne trouve rien
Qu’une place déserte
Dans le froid de septembre

La porte était grande ouverte
La porte de mon cœur
Cherchant une allumette
Pour embraser ton cœur
Mais je ne trouve rien
Qu’une fille à l’extincteur
À la Porte de la Muette

Quand t’es entrée dans ma vie
Quand t’es sortie de ma vie
La porte était grande ouverte

Quand tu m’as pris pour le bon
Quand t’es partie pour de bon
La porte était grande ouverte

Si tu reviens
Si tu veux bien
Passer par la fenêtre

© Emmanuel Fritsch 2020 [première année de présentation au public]. Tous les droits d’auteur de ce texte sont réservés. Sauf autorisation, toute utilisation de celui-ci autre que la consultation individuelle et privée est interdite.


Photo : Daniel Sallin, Ouverture (métal brut), Montreux Biennale 2011, Suisse © Emmanuel Fritsch

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :