Mamie

Elsass Mamie Blues

Mamie m’trouve super
intelligent même à l’âge bête.
Elle m’achète toujours des chapeaux
trop grands pour ma tête.

Elle est à cheval, Mamie.
Sur l’horaire, sur les taches de myrtille.
Faut qu’je sois d’équerre, pas trop loin
d’la frontière pour midi.

Mamie tu sais que j’t’aime bien
quand tu m’sers pour deux.
Trinque à ta soif, mange à ta faim,
mais n’oublie pas Dieu.

Seigneur Jésus, bénis sois-Tu.
J’ferai plus la chasse au dahu !
Merci pour la tarte aux myrtilles.
Merci pour Mamie.

Mamie aime pas la déconne,
elle aime pas les hippies.
Elle m’dit : Redresse ta colonne,
t’es pas la tour de Pise !

Quand on mange, les jambes dorment !
Laisse les faire sommeil !
Oui Mamie je sais, quand on dort
les gendarmes veillent.

L’après-midi, j’traîne dans les plis
des jupes de mon âge.
J’ai rendez-vous avec la fille
d’l’idiot du village.

Un p’tit schmoutz à mon schàtz.
Je sens qu’j’vais lui plaire.
C’est pas une 100 watts
mais elle brille plus que son père.

J’descends la côte du village
tout schuss à bicyclette.
Achtung ! le chien dans l’virage
et j’me casse la binette.

J’rentre chez Mamie
tout penaud.
Sans mon étoile qui brille
ni mes éperons ni mon lasso.

C’est pas la peine de chercher
des excuses avec Mamie.
T’avais qu’à faire exprès
d’pas faire exprès, qu’elle me dit.

Elle est dure en affaires !
Elle a connu la guerre !
Si tu sais pas quoi faire,
va me chercher un p’tit munster.

Faut pas en faire tout un foin
d’une histoire de fromage.
Ça va pas chercher trop loin
ça reste dans les parages.

On vit pas mieux sans l’amour.
On vit pas pire avec.
Mamie m’a dit ça un jour
en m’servant du beerawecka.

J’imagine même pas la vie
sans Mamie d’Alsace.
C’est comme un long jour de pluie
qui grimace aux limaces.

© Emmanuel Fritsch 2019 [première année de présentation au public]. Tous les droits d’auteur de ce texte sont réservés. Sauf autorisation, toute utilisation de celui-ci autre que la consultation individuelle et privée est interdite.


Photo : Turckheim, Alsace, France, été 2011 © Emmanuel Fritsch

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :