Pilou

Aujourd'hui, papy est mort.

Aujourd’hui, papy est mort.

Je suis parti chercher
un bouquet de menthe fraîche,
une poignée de guermèches,
au marché de Noailles.

J’ai regardé le ciel,
Hôtel de l’Univers.
T’avais rendez-vous là
en ce matin d’automne.

De retour à Marseille,
au creux des matelas,
des souris et des femmes
qui cherchent du travail.

J’ai poursuivi ma route
porté par les zéphyrs
des montagnes de ftaïrs
sur les plateaux huileux.

Encensé d’oliban,
je suis monté à bord
d’un grand bateau blanc
qui a quitté le port.

© Emmanuel Fritsch 2019 [première année de présentation au public]. Tous les droits d’auteur de ce texte sont réservés. Sauf autorisation, toute utilisation de celui-ci autre que la consultation individuelle et privée est interdite.


Photo : Sortie du port de Marseille, 2010 © Emmanuel Fritsch

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :