Monochrome déclin

La plus parfaite expression du bonheur

Tu déhanches ton séant
Dans ton paréo seyant
Monochrome déclin

Tu descends dans le cyan
Camaïeu de l’océan
Monochrome déclin

Monochrome déclin
Quand l’horizon rejoint
Monochrome déclin
La chute de tes reins
Tout est ciel ultramarin
Ciel ultramarin

Tu agites mes pigments
Et saupoudres mon néant
Monochrome déclin

Tu te fonds dans le liant
Qui te pénètre en riant
Monochrome déclin

Monochrome déclin
Quand le soleil étreint
Monochrome déclin
Ton corps contre le mien
Tout est bleu qui finit bien
Bleu qui finit bien

Tu chaloupes notre enfant
Dans ton écrin bedonnant
Monochrome déclin

Loin du monde décadent
Qui poursuit son désolant
Monochrome déclin

© Emmanuel Fritsch 2016 [première année de présentation au public]. Tous les droits d’auteur de ce texte sont réservés. Sauf autorisation, toute utilisation de celui-ci autre que la consultation individuelle et privée est interdite.


Photo :  IKB 3, Monochrome bleu, 1960. Oeuvre de Yves Klein (1928-1962). Pigment pur et résine synthétique sur toile marouflée sur bois 199 x 153 cm. Collection Centre Pompidou. © Yves Klein / Emmanuel Fritsch

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :